Promenade dans la forêt de Compiègne
   
A la une

Plan du Site

Compiègne

Pierrefonds

Saint-Jean aux Bois

Vieux-Moulin

La Forêt

Liens

Contact

 

 

 

Blason Vieux Moulin

Les pages de Vieux-Moulin :

[1]-[2]-[3]-[4]
-[5]-[6]-[7]-[8]-[9]-[10]-[11]-[12]-[13]-[14]-[15]-[16]-[17]-[18]

Blason Vieux Moulin

Page 8 : Route Eugénie, l'Auberge du Mont Saint-Mard
le Paradou, les Fermes, la Chaumine
le camp des Jeunesses Laïques et Républicaines

Blason Vieux Moulin

Au Mont Saint-Mard
Café L. Dureuil

Café Buvette Saint-Marc Vieux-Moulin Café du Mont Saint-Marc Vieux-Moulin Oise

Le Café-Buvette du Mont-Saint-Mard, une des salles de l'établissement servait deux ou trois fois dans l'année à des projections de cinéma animés par des nomades de passage à Vieux-Moulin .

Café Buvette Saint-Marc Vieux-Moulin

Le Café-Épicerie tenu par monsieur et madame Dureuil deviendra au fil des ans une auberge de renommée régionale notamment pour les repas de mariage.
Avec une construction d'une terrasse au premier étage, il continuera "le Mont-Saint Marc" avec un "c", il s'agit là d'une erreur qui sera rectifiée quelques années plus tard par monsieur et madame Tisserand les futurs propriétaires de ce restaurant qui deviendra l' "Auberge du Mont-Saint-Mard" avec un "d". En effet le nom vient de Saint-Médard, célèbre par un monastère bénédictin de Soissons du VIe siècle, le mot Saint-Mard vient de la contraction de ce nom.
Jacques Mesrine arrivera le 5 avril 1967 à Vieux-Moulin, grâce à sa tante demeurant à Paris, qui a obtenu le droit de gérance de l'Auberge de madame Tisserand, elle lui léguera la gérance de cette auberge. Jacques Mesrine transmettra la gérance à sa compagne Jeanne Schneider surnommée "Janou". Peu à peu l'Auberge sera tranformée en tripot et perdra de sa réputation.
Le 18 mars 1969 Jacques Mesrine est condamné à deux ans de prison par le tribunal de Compiègne à la suite d'une plainte de madame Tisserand propriétaire de l'auberge de Vieux-Moulin qui l'accusa d'avoir détourné 30 000 Francs de marchandises.

Reportage de France Régions 3 sur Jacques Mesrine © INA

France Régions 3

Journal télévision de France Régions 3 (FR3) Amiens, reportage : Hubert Tilloy et Bernard Creutze.
Emission diffusée le lundi 2 mai 1977, Jacques Mesrine devait rendre compte le lendemain à la justice d'une quinzaine de chefs d'inculpation ; le journaliste revient sur plusieurs délits et notamment l'évasion du Tribunal de Compiègne..

L'auberge du Mont Saint-Mard
établissement tenu par monsieur et madame Jacques Tisserand
et ensuite par monsieur Michel Carbonnell

Café du Mont Saint-Mard Vieux-Moulin Auberge du Mont Saint-Mard Vieux-Moulin

A gauche : Le café du Mont-Saint-Mard dans les années 60.
A droite : L'Auberge du Mont Saint-Marc dans les années 70.
2, route Eugénie
Tél : 27 à Vieux-Moulin dans les années 60 puis 44.85.60.77
Monsieur et madame Jacques Tisserand reprendront la suite pour remonter l' "Auberge du Mont-Saint-Mard".
Dans les années l'établissement sera repris par monsieur Michel Carbonnell.
Depuis le 1er Janvier 2013 l'établissement a fermé ses portes.

Blason Vieux Moulin

Le Paradou

Le lieu, c'est à dire la petite propriété de campagne où s'élève cette construction, est très bien situé.
"Figurez-vous, un peu au delà du tournant d'une route, sur la droite, au sortir d'un petit village, dont les maisons basses se sont égrenées au long du chemin, un enclos de trois ou quatre milliers de mètres carrés, découpé à même dans des prairies. Le fond du terrain est couvert d'un petit bois aux allées sinueuses, coupé en travers par un ruisseau qui vient de Pierrefonds.
Une ligne horizontale, grise, que l'on devine entre des bouquets de grands arbres, du côté du village, indique la voie de fer du petit embranchement de la ligne de Compiègne qui dessert Vieux-Moulin ; l'horizon est très lointain.
Sur la gauche de la route, c'est la forêt de Compiègne. Les hautes futaies, déjà enracinées au revers du fossé, vont en s'étageant sur un coteau aux pentes peu rapides. La route tourne vers la droite, et la masse des arbres qui la suit se déploie à perte de vue, jusqu'à se confondre dans le bleu avec les prés verts et des petites collines aux couleurs indécis.
Encore que l'espace soit baigné d'air et de lumière autant qu'il est possible d'en souhaiter, on a l'impression d'un endroit rustique très intime, comme d'une clairière close par l'immensité des verdures moutonnantes de la forêt.
La maison de madame Roger-Miclos est construite dans l'axe longitudinal de l'enclos, à quelque distance de la route, sur une plate-forme carrée un peu élevée au-dessus du sol naturel.
Du rez-de-chaussée on a des vues partout : sur l'horizon lointain, les prés verts, les maisons du village, le petit bois, la route et la grande forêt. Inutile, je pense, de faire observer à quel point cette construction doit faire un bon effet dans le paysage"

Pavillon de Vieux-Moulin Oise

Aquarelle d'un projet d'une villa à Vieux-Moulin en 1897 par Charles Breffendille éditée par "Art Décoratif Moderne Document d'Atelier"

Pavillon de Vieux-Moulin Oise

La maison de campagne à Vieux-Moulin a été créée en 1898 par l'architecte Charles Breffendille (1861-1913) pour la célèbre pianiste madame Aimée Marie Roger-Miclos (1860-1950) dont le nom était universellement connu en France, en Angleterre, en Russie et dans tous les pays où se rencontraient des fervents de la musique de chambre.
Elle habitait boulevard Mac Mahon dans le XVIIe Arrondissement de Paris.

Pavillon de Vieux-Moulin Oise

Madame Roger Miclos

Madame Roger-Miclos Récital de Madame Roger-Miclos 11 mars 1924 Madame Roger-Miclos

"La maîtresse de la villa de Vieux-Moulin est artiste, comme on dit, jusqu'au bout des ongles. Elle comprend toutes les sortes de beautés, a le sentiment des réussites de l'architecte comme des autres, estime et accepte les solutions heureuses et, aussi bien, celles qui sortent des conventions ordinaires.
Breffendille avait beau jeu pour étudier selon ses désirs. Il se trouvait en parfaite communion avec sa cliente ; il a pu mettre dans cet ouvrage tout son esprit et tout son talent, ses qualités d'artiste si déliées, son humeur primesautière, ce grain d'imprévu qui ajoute un si grand charme à nos pensées.
Il a, je crois, dépensé ici 37.000 francs ; c'est, on doit en convenir, une somme bien minime pour une maison en réalité des plus confortables, pourvu d'un calorifère et largement décorée. Ce résultat prouve que l'artiste est doublé d'un constructeur économe, très sérieux dans les questions de pur métier..."
Article écrit par Louis-Charles Boileau paru le 9 mars 1901 dans le journal hebdomadaire de la Société Centrale des Architectes Français.

Le Paradou Vieux-Moulin Oise Le Paradou Vieux-Moulin Oise

Eugène Lefèvre-Pontalis

La Villa "Le Paradou" est située au 26 de la route Eugénie. C'est ensuite monsieur Eugène Lefèvre-Pontalis qui l'occupera (né le 12 février 1862 à Paris 1er et décédé le 31 octobre 1923 à Vieux-Moulin), professeur à l'École Nationale des Chartes, place de la Sorbonne à Paris, et Directeur de la Société française d'archéologie, auteur d'un monumental ouvrage consacré à "L'architecture religieuse de l'ancien diocèse de Soissons au XIe et XIIe siècle.
"Le Paradou " fut la résidence secondaire de monsieur Lefèvre-Pontalis qui résidait habituellement au 103 rue de la Boétie dans le VIIIème arrondissement de Paris.

Visite du Congrès archélogique en 1919 à Reims

Eugène Lefèvre-Pontalis Vieux-Moulin Oise Visite du Congrès archélogique en 1919 à Reims

Le cardinal Luçon Archevêque de Reims, monsieur Eugène Lefèvre-Pontalis (qui fonda la "Société des amis de la cathédrale de Reims"), l'achitecte en chef Henri Deneux (qui mettra 20 ans pour restaurer la Cathédrale de Reims) se réuniront en 1919 à Reims pour le début des travaux de la reconstructtion de la Cathédrale grâce notamment à deux donations Rockefeller.

La Chaîne du Temps
par Germain Lefèvre-Portalis

Germain Lefèvre-Pontalis, frère aîné d'Eugène, est né le 18 février 1860 à Paris et mort le 31 mai 1930.
Il séjournera avant la première guerre mondiale, en 1912, dans la villa de son frère du Paradou, trois poèmes seront écrits sur Vieux-Moulin, ils ont été publiés, après sa mort, le 20 avril 1933, dans le recueil "La Chaîne du Temps".
Il fut président de l'Association des lauréats du Concours Général de 1925 à 1928 ; président de la Société de l'Histoire de France de 1917 à 1918 ; président de la Société de l'histoire de Paris et de l'Ile de France de 1925 à 1926 ; président à partir de 1917 de la Société historique de Pontoise et du Vexin dont il fut l'animateur.

La chaine du temps Germain Lefevre-Pontalis

Vieux-Moulin

Des près verts, des maisons, des sentiers, quelques champs,
Des motifs apparus d'ancien paysage
Que la forêt de tous côtés, comme un rivage.
Isole et vient baigner de ses flots moutonnants !

La course du soleil et le jeu des couchants
Nuancent, à leur gré, le site. Le village
Au pied du Mont Saint-Mard et vers la Belle Image
A des secrets à lui, presque passionnant :

Les pignons découpés, ses meules des fougère,
Un brouillard sur le rû de guipure légère,
L'aspect virgilien du troupeau communal.

Mais plus que tout me plaît, se mêlant aux ramés,
Hors des toits, par un beau crépuscule automnal,
L'ascension bleuâtre et souple des fumées.

Deux autres poèmes de Germain Lefèvre-Pontalis sont sur les pages des étangs de Saint-Pierre ici sur le Mont-Saint-Marc ici.

Les Communs du Paradou Vieux-Moulin Entrée du Paradou Vieux-Moulin Oise

A gauche : Les Communs du Paradou.
A droite : L'entrée de la Villa "Le Paradou" sur la route Eugénie.
La villa du "Paradou" fut ensuite la propriété de monsieur Henri Depaepe, directeur général en 1952 de l'entreprise qui porte son nom tout d'abord à Colombes puis à Sannois, il était propriétaire de chevaux à Compiègne.
Tél : 2 à Vieux-Moulin.

Blason Vieux Moulin

Les Fermes

Les Fermes Vieux-Moulin Oise Les Fermes Vieux-Moulin Oise

L'impasse des Fermes est située au niveau du 30 de la route Eugénie.

Blason Vieux Moulin

Le camp des Jeunes

Colonies de vacances Vieux-Moulin Oise

Ce bâtiment préfabriqué était installé le long de la route Eugénie (anciennement route des Etangs), du côté de la forêt en face de l'impasse des Fermes.
Il a servi notamment avant le conflit de la seconde guerre mondiale d'accueil aux enfants réfugiés.

Camp des Jeunesses Laïques et Républicaines

Camp des jeunesses républicaines et laïques Vieux-Moulin Oise Camp des jeunesses républicaines et laïques Vieux-Moulin Oise

Dimanche 28 août 1932, matinée sportive et artistique au "Camp des jeunesses républicaines et laïques".
Les Jeunesses Laïques Républicaines (les initiales J. L. R que l'on peut voir sur la scène) se sont intéressées aux jeunes qui ne prenaient pas de vacances et ont initié des projets : comme les camps, les auberges de jeunesse puis des colonies de vacances.
La devise des J.L.R. : " Beauté, Vérité, Justice", Georges Boucoiran en a été le président de 1931 à 1962.

Camp des jeunesses républicaines et laïques Vieux-Moulin Camp des jeunesses républicaines et laïques Vieux-Moulin

Sur la photo de droite, monsieur Olivier Boutanquoi (assis et penché en avant avec un chapeau de paille) maire de Vieux-Moulin du 19 mai 1929 au 18 mars 1934.
© Merci à monsieur et madame Jacques Pons pour ces photos provenant de leur collection personnelle.


Le Camp des Jeunesses Laïques et Républicaines en 1933

Camp des Jeunesses Laïques et Républicaines - on nous communique la note suivante ;
Le 2 août dernier le Camp s'est à nouveau ouvert et notre belle carrière, au pied du Mont Saint-Mard, s'anime des joyeux refrains de nos campeurs parisiens. C'est sans doute parce qu'ils se sentent véritablement en famille ; les nombreux parents venus les années précédentes sont repartis satisfaits, presque heureux, car la séparation si courte soit-elle provoque un serrement de cœur.
Nous engageons vivement les familles à se rendre auprès de nous ; elles pourront juger, se faire une idée exacte de la bonne marche du Camp : nourriture substantielle, saine, abondante, hygiène irréprochable.
Parents soucieux de procurer à vos enfants quelques semaines de délassement, venez nous voir : vous serez satisfaits ; vous constaterez que notre esprit est bon, qu'il n'existe dans notre grande famille aucun but intéressé, que nous agissons suivant la plus élémentaire raison pour le plus grand bien de tous.
Le 20 août prochain, la troupe des Campeurs parisiens donnera une matinée sportive et artistique dans la clairière ensoleillée du Mont Saint-Mard, au bord de la route Eugénie. Assistez très nombreux à cette manifestation laïque, invitez des amis à vous accompagner, vous ne perdrez pas votre temps.
Inscriptions. - Pour tous renseignements s'adresser au siège de la Fédération des Jeunesses Laïques, 11 rue d'Alger à Paris (1er) au Directeur du Camp à Vieux-Moullin.
Article parue dans la presse régionale en 1933.
© collection personnelle Jean-Claude Lécuru

Blason Vieux Moulin

La Chaumine

La Chaumine Vieux-Moulin Oise La Chaumine route des étangs Vieux-Moulin

La propriété "La Chaumine" est située au 40 de la route Eugénie à l'extrémité du faubourg appelé "les Fermes", au lieu dit "le Riez des Fermes". La contenance de la propriété est d'environ 3 hectares.
En 1899 le Comte Maurice Pillet-Will (1870-1952) acheta cette propriété et la maison fut agrandie dans de sérieuses proportions avec la construction de plusieurs chambres d'amis et de domestiques, d'une nouvelle cuisine et d'un bureau pour le Comte.
une page lui est consacrée ici .

La Chaumine Vieux-Moulin Oise La Chaumine Vieux-Moulin Oise

Blason Vieux Moulin

L'école des Samuels

Ecole des Samuels Vieux-Moulin Oise Ecole des Samuels Vieux-Moulin Oise

L'école "Les Samuels" (Samuel vient de l'hébreu chmouel, qui signifie "son nom est Dieu") a été fondée en 1912 par le Comte Maurice Pillet-Will. En 1913 le Comte fit construire l'école des Samuels au 52 de la route Eugénie.
D'orphelinat l'école se tranforma en établissement d'enseignement secondaire sous la direction de Mademoiselle Favier, après le départ des religieuses l'école fermera en 1963.
Orphelinat de Vieux Moulin tél : 12.
En 1965 fut créé un institut psychopédagogique pour les enfants, de la 8e à la 3e année, en difficulté scolaire, monsieur Gérard Cramard en étant le Directeur
L'école ferma définitivement ses portes en 1978.
Le bâtiment central a été vendu à des promoteurs immobiliers et transformé en appartements, il portera désormais le nom de le "Béguinage de la forêt ".

Les Samuels change de nom au début des années 80 pour devenir :
"Le Béguinage de la Forêt"

Ecole des Samuels Vieux-Moulin Oise Ecole des Samuels Vieux-Moulin Oise

Dépliant publicitaire "Le Béguinage de la Forêt" édité par le groupe J. Riboud.

Présentation du projet "Le Béguinage de la Forêt" réalisé par la "Soperef - Transactions" au début des années 80 :
"Au cœur de la forêt, un village tranquille...
Vieux-Moulin, charmant village de la forêt de Compiègne, s'épanouit dans un verdoyant vallon où coule, paisible, le rû de Berne. Il rassemble autour de son clocher divers équipements administratifs et des magasins de nécessité courante, sans oublier deux ou trois restaurants de bonne renommée.
Situé à quelques minutes seulement en voiture de Compiègne, la sous-préfecture de l'Oise, il met aussi à la portée de ses habitants les nombreuses possibilités et avantages qu'offrent la Ville Impériale : boutiques, cinémas, musées, université, tennis, golf, champs de course, aviron, etc...
... qu'apprécient les passionnés, de marche à pied, de pêche à la ligne...
A quelques mètres du "Béguinage de la Forêt" s'anime le Centre Equestre de Vieux-Moulin. Là, on trouve tout l'équipement nécessaire aux randonnées à cheval, et surtout l'accueil chaleureux et compétence qui ont fait la réputation du centre.
A la suite du village, sur la route de Pierrefonds, les étangs de Saint-Pierre font la joie des pêcheurs à la ligne.
Les amateurs de vélo et de marche à pied, eux aussi, profitent des nombreuses allées qui sillonnent la forêt, ou bien, poussant plus loin, découvrent les richesses de la région, une des plus belles de France, dont la qualité aux noms prestigieux, Pierrefonds, Saint-Jean-aux-Bois, Morienval, Rethondes et tant d'autres, sont autant de merveilleux buts de promenade.
... désormais le cadre privilégié du "Béguinage de la forêt ".
C'est dans cet environnement unique que le Manoir à colombages fut construit, naguère. Aujourd'hui il renaît grâce à une rénovation luxueuse et la réalisation de huit appartements confortables dont quatre duplex.
Son architecture raffinée formera, avec le groupe de maison de pays faisant l'objet de la deuxième phase (*), un ensemble d'une harmonie exceptionnelle, conçu dans l'esprit de béguinages, les célèbres enclos flamands d'autrefois.
En effet il procure à ses résidents, par un nombre restreint d'accès, une sécurité nettement supérieure à celle d'une maison isolée.
D'autres part, les logements au confort douillet, offrent, par leurs dimensions qui assurent à la fois la simplicité d'entretien et une atmosphère intimiste, la qualité, rare, du charme monacal.
Voilà pourquoi le "Béguinage de la Forêt" est vraiment une formule différente, proposant, de surcroît, les avantages de la résidence secondaire sans en avoir les inconvénients.
Nous vous invitons à le découvrir."

(*) La deuxième phase ne verra jamais le jour !

Blason Vieux Moulin

École d'équitation
établissement tenu par monsieur Roger Lesaunier

Eacute;cole d'équitation C. Lesaunier Vieux-Moulin

L'école d'équitation de monsieur Roger Lesaunier (Leçons, Stages, Pensions et promenades en Forêt de Compiègne) qui sera repris ensuite par sa fille Catherine.
Catherine Lesaunier dirige actuellement un Poney Club "Les poneys de Catherine" à Pierrefonds.
L'école d'équitation était située au 58, route Eugénie.

Eacute;cole d'équitation C. Lesaunier Vieux-Moulin

Blason Vieux Moulin

Page 8 : le Paradou, les Fermes, la Chaumine
le camp des Jeunesses Laïques et Républicaines

Blason Vieux Moulin

Les pages de Vieux-Moulin :

[1]-[2]-[3]-[4]
-[5]-[6]-[7]-[8]-[9]-[10]-[11]-[12]-[13]-[14]-[15]-[16]-[17]-[18]

Blason Vieux Moulin


Compiègne

Pierrefonds

Saint-Jean
-aux-Bois

Vieux-Moulin

La Forêt

 


          Jean-Claude Toudy